Photothèque

Championnat départemental de difficulté du 92 et 78 2019

Sortie au viaduc des Fauvettes

Octobre 2017

Voir les images

WE Terrain d'Aventure à Pen-Hir

WE Inititation Alpinisme

Initiation ski de randonnée

Nuit de la grimpe 2017

Ce samedi 25 février, nous organisions, en partenariat et au profit de l'association Vaincre la Mucoviscidose, la « Nuit de la Grimpe 2017 ». Il s'agissait de grimper, par équipe de 3 ou 4, d'effectuer différentes épreuves pour récolter le plus de points.

Nous avons eu le plaisir d'accueillir 80 participants. L'association Vaincre la Mucoviscidose a ainsi pu récolter 1697 €. Cet argent sera investi dans la recherche.

Voir les images

Nuit de la Grimpe 2016

Ce samedi 4 juin, nous organisions, en partenariat et au profit de l'association Vaincre la Mucoviscidose, la « Nuit de la Grimpe 2016 ». Il s'agissait de grimper, par équipe de 3 ou 4 le plus de mètres possible dans un temps imparti ; 3h30 pour les enfants, 4 h pour les adultes. Au total, 13 933 mètres ont été parcourus.

Nous avons eu le plaisir d'accueillir 52 participants. L'association Vaincre la Mucoviscidose a ainsi pu récolter 1220 €. Cet argent sera investi dans la recherche.

Durant la session adulte, les équipes étaient composées de 2 membres du club alpin et d'un bénévole de l'association Vaincre la Mucoviscidose ou d'un enfant atteint mucoviscidose. Ils ont ainsi pu découvrir notre passion.

Voir les images

Sortie Manip' au viaduc des Fauvettes

WE à la Sainte Victoire

Grande en TA

Voir les images

Initiation TA à Pen-Hir

Du 14 au 17 juillet 2016

Voir les images

Raid Ski de Rando - mars 2016

Sentier Dénécourt-Colinet n°7

Merci Pascal pour la journée !

Voir les images

Séance d'ouverture des voies du 3-5 juillet 2015

Initiation Terrain d'Aventure Pen-Hir

Initiation Terrain d'Aventure à Pen-Hir, 12-14 juillet 2014
En ce beau WE de fête nationale, une équipe de 5 adhérents partent affronter vent, soleil et embruns à Pen-Hir en Bretagne pour trois jours de terrain d'aventure. Sous les conseils de Steve et Céline, ce fut une première pour Mathieu, Yoann et Pauline.
Après une arrivée tardive le vendredi soir, et oui aller au bout du monde ça se mérite, le premier jour se déroula au secteur dalle des débutants. La première voie fut une révision de manip's de corde à double. Après une saison en région parisienne, habitués aux calcaires des Andelys ou aux mini-prises (souvent même inexistantes !) des rochers de Fontainebleau, quel plaisir de retrouver ce bon cailloux de Pen-Hir, si facile à tenir (tout dépend de la cotation tout de même !), même malgré le crachin de ce matin là. « Tiens surprise, le caillou ne se transforme pas en une pâte blanchâtre, qui en plus salit tous les vêtements, au contact de l'eau. Merveilleux ! »

Après cette brève révision et le retour de ces merveilleuses sensations, les choses sérieuses commencent avec la pose des coinceurs et la conception du premier relais sur coinceurs, au sol. Attention, parfois le plus dur n'est pas de poser le coinceur, c'est de le déloger !
Fort de cet apprentissage, les deux cordées (Céline & Mathieu, Pauline & Yoann) partent chacun dans une voie effectuer leur première voie en TA, pas de triche on n'utilise pas de point !
Aucun désordre ne vient perturber la pose des coinceurs durant l'ascension. Une fois le haut de la voie atteint, le plus dur reste à faire : il faut trouver TROIS cachettes relativement rapprochées pour la construction du relais. De plus, il faut trouver des cachettes qui correspondent à la taille des coinceurs qu'il nous reste ! « Bon la prochaine fois je garde mes coinceurs favoris pour le relais et j'en pose moins pour avoir le choix. » Heureusement que nous sommes sur une terrasse.
Mathieu conçoit très bien son relais et peut alors faire grimper Céline. Pour Pauline impossible de trouver où faire son relais depuis sa (grande) terrasse. Steve lui conseille alors de redescendre d'un mètre afin d'utiliser une fissure horizontale que son radar oculaire a de suite remarqué. C'est une fois redescendu au niveau de cette faille que Pauline se rend compte qu'il n'y a plus de terrasse et qu'il va falloir faire ce premier relais avec une seule main, en plus de devoir se pendre dedans dans le vide. « Ceci dit, si je ne suis pas capable de m'assoir dans mon relais, alors que je dois faire grimper mon second de cordée dessus, ça craint. » L'avantage pour Pauline, c'est qu'elle a été immunisée des relais pour la suite. Une fois le second arrivé en haut, redescente par le haut et inversion des leaders. Certains seconds n'hésitent pas à houspiller leur leader sur la pose de leurs coinceurs. Ceci dit, c'est constructif !
Surprise, il est déjà 19h ! Heureusement ils sont à l'ouest et gagnent jusqu'à 30 minutes de soleil le soir par rapport à Paris. Le temps de ranger les affaires et en route pour la crêperie à Camaret-sur-Mer, suivi d'une bonne nuit sous tente.


Le lendemain, en route pour le secteur Quais des brumes. Au programme une voie en deux longueurs. Après avoir constitué les deux cordées (Steve, Céline, Pauline et Mathieu, Yoann) et s'être échauffé avec une longue marche d'approche constituée majoritairement de désescalade, chaque cordée équipée du matériel nécessaire, pour ne pas dire chargée comme une mule, s'élance dans leur voie. Attention, comme la précipitation a pour suivante le repenti, entrainement à la conception de relais en bas de voie avant le départ. « Allez on a confiance, on se détend et on lâche les mains pour la photo ! »



Une fois cette mission accomplie, dernier check effectué (est-ce qu'on a tout le matériel qu'il nous faut ?), c'est parti ! Céline et Yoann s'élancent dans leur première longueur. Une fois le relais atteint pour le(s) second(s), ne pas oublier de récupérer le matériel avant de s'élancer dans la deuxième.
Chacun développe ses stratégies. Comment organiser le matériel sur le baudrier, sur les sangles, les sacs à dos. Aucun équipement sur les voies, il faut être vigilant pour savoir quelle direction prendre, où faire le relais, combien de coinceurs il restera pour le relais.
Concernant la pose des coinceurs, chacun sa technique :
-Méthode Cendrillon : Je prends un coinceur parmi mon bouquet et ensuite je cherche la faille qui fera la paire (Yoann).
- Méthode serrurier : Face à une faille, je sors mon trousseau et teste tous mes coinceurs jusqu'à en trouver un qui aille (Mathieu).
L'après-midi direction le secteur de la grande falaise pour une seconde voie de deux longueurs. L'accès se fait par un rappel de 50m. Attention, ne pas oublier de vérifier les horaires de marrées et les hauteurs de marnage avant de descendre. Céline, Steve et Pauline ont eu le privilège de grimper dans une voie ouverte par Steve : « la cheminé des vagabonds ». Cette fois c'est Mathieu et Pauline qui s'élancent en tête pour la première longueur. Mathieu trouve même des pitons. Heureusement, il résiste et ne les utilise pas. Steve et Yoann s'exclament : « Pauline met un coinceur ! » Pauline dans sa tête : « Oui, mais où ? » 20 centimètres plus haut, Steve et Yoann : « Pauline met un coinceur ! »… Une fois la plateforme atteinte le relais fut dur et long à mettre en place : « Faut que je trouve trois points, avec les coinceurs qu'il me reste en sachant que si je les mets je ne les aurais plus pour le second relais, et qu'en plus il faut que mon relais supporte deux personnes à grimper puis trois personnes au relais… tiens voilà Mathieu qui arrive sur la plateforme. » 20 minutes après les seconds peuvent partir (enfin !). Puis, inversion des leaders, Yoann et Céline repartent en tête.
Statistique de la journée, 1h par longueur en moyen dont au moins 20 minutes pour faire le relais ; mais heureux.
Le soir fut consacré au rangement et à la préparation des nouvelles cordées du lendemain : Steve, Céline et Mathieu, Yoann, Pauline.


Pour le dernier jour l'équipe a choisi la mythique Traversée des trois pointes. Formidable ! Escalade, passage en cheminé, désescalade... le tout aux pieds des vagues! Avec la performance d'une heure (voire une heure et demi) par longueur pour nos trois novices, ce fut une demi-pointe en 4 heures. Pendant ce temps-là, les deux guides se sont gelés les fesses durant plus d'une heure et demi en attendant la cordée des novices ! Mais heureusement, d'en bas, sur leur grande et belle plateforme, ils pouvaient les contempler... Et contempler le beau spectacle d'une mer mouvementée s'écrasant sur les rochers en contre bas.

Très contents de leurs WE, les trois novices devenus initiés remercient leurs guides pour leur patience, leur partage et leur bonne humeur ! « Vivement l'année prochaine ! »

Voir les images

Assemblée générale

Election de notre technicienne de surface

Voir les images

Les Gorges du Verdon

Téléthon 2013

Lors du téléthon 2013, le caf organisa avec la piscine de St Germain une journée de descente en rappel depuis les plongeoirs.

Voir les images
CLUB ALPIN FRANCAIS SAINT GERMAIN EN LAYE
MAISON DES ASSOCIATIONS
3 RUE DE LA REPUBLIQUE
78100  ST GERMAIN EN LAYE
Permanences :
Permanences administratives uniquement les lundi, mercredi et vendredi au gymnase des Lavandières
Activités du club